Full Tilt Poker : une nouvelle audience qui na rien donné

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Hier fut un jour spécial pour le poker en ligne international, c’est en effet hier que s’est tenu la fameuse audience tant attendue de Full Tilt Poker, et ce dans les locaux de l’AGCC (Alderney Gambling Control Commission) à Londres. Déjà reporté une fois sur la volonté des dirigeants de la salle de poker en ligne, cette nouvelle audience avait pour but de déterminer si Full Tilt Poker aurait pu récupérer sa licence retirée par l’AGCC depuis le 29 juin dernier aux suites du Black Friday s’étant déroulé deux mois plus tôt (le 15 avril 2011).

Et bien donc, déjà que repoussée une première fois, cette nouvelle audience semble avoir connue de le même sort hier puisqu’elle devra finalement se dérouler aujourd’hui.

La commission de l’AGCC (Alderney Gambling Control Commission) s’est réunie derrière des portes closes à Londres en présence des représentants de Full Tilt Poker.

Devant décider du statut de la licence de jeux (suspendue depuis le 29 juin) de Full Tilt Poker, le tribunal de l’AGCC a apparemment décidé d’ajourner l’audience au mardi 20 septembre, (bien qu’officiellement aucune communication ne l’ait encore confirmé). Pour info, la veille même de cette audience, le site « Hendon Mob » a décidé de mettre un terme à son partenariat avec Full Tilt Poker. D’autre part, après Phil Ivey, après un groupe de joueurs américains, et plus récemment un groupe de joueurs canadiens, c’est aujourd’hui un quatrième procès qui est intenté à la salle de poker en ligne Full Tilt Poker par un joueur encore une fois en provenance des USA, le joueur pro Todd Terry, qui a quant à lui invoqué le Rico Act, loi couvrant les activités d’organisations criminelles. Une nouvelle fois rien de concret ne semble émaner de cette affaire Full Tilt Poker qui pourrait permettre aux milliers de joueurs de poker en ligne « pris en otage » par Full Tilt, de pouvoir espérer récupérer leur argent un jour. Et même si Full Tilt parvient à récupérer sa licence, il y a fort à parier que plus aucuns joueurs de poker ligne n’accepteraient de leur faire à nouveau confiance. Enfin, comme depuis maintenant plusieurs mois, tout ce que nous pouvons dire est, affaire à suivre.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »